Concours de dessins / textes / photos 2016

 

                                       de l’Association des Familles Messier

 

Voici le texte primé lors de notre AGA, le 14 août 2016, dans le cadre du concours lancé au printemps à l'intention des enfants et petits-enfants de nos membres.  Le gagnant, Alexis Roy, est le petit-fils de Stella Messier Bellefroid (222).

 

 

Grand-maman Stella

 

 

J'ai la chance d'avoir des grands-parents qui vivent à la campagne et qui sont toujours contents de nous recevoir. Dans la grande maison, j'ai ma propre chambre au bout du corridor. Durant la journée, je vais souvent bricoler à l'atelier.

Je pense que grand-maman aime cuisiner parce que quand on arrive il y a toujours quelque chose de bon à manger. J'aime bien l'aider à faire les repas. Il y a quelques années, mes soeurs et moi, nous l'avons aidée à faire des gâteaux aux fruits. C'est sa spécialité et ce sont les meilleurs. Elle en fait neuf recettes de sept livres chacune. Ce jour-là, les gâteaux étaient pour nous. Moi, les mains dans le grand plat, je mêlais les fruits avec la pâte. Nous avions bien du plaisir à participer à ce qui ressemblait à une chaîne de production.  

 

Le soir venu, je sors les jeux de croquignole et de toc et elle joue des parties avec moi. J'essaie de la battre mais je vois qu'elle a plus de trucs que moi; nous nous amusons bien.

Il y a deux ans, mon oncle Pierre voulait acheter un quatre roues (VTT) et grand-maman a voulu en payer la moitié pour que ses petits-enfants puissent aussi s'en servir. Elle pense toujours à ce qui nous fait plaisir.

Elle, qui a visité bien des pays, aime nous parler des gens qu'elle a côtoyés et nous raconter différentes aventures qu'elle a vécues.


Il y a quelques années, j'allais faire des randonnées en vélo avec grand-maman. Elle, avec son vieux vélo trois vitesses de plus de quarante ans, avait de la difficulté à me suivre. Mais un beau jour, à ses 75 ans, elle est partie au magasin s'acheter un vélo neuf à 24 vitesses. Maintenant, à 80 ans, elle pédale ses 10 km le matin avant de déjeuner. Wow! En plus, elle pagaie sur la rivière aux Brochets jusqu'au Lac Champlain plusieurs fois durant l'été. Elle m'a même encouragé d'aller à la chasse. Je vous raconte ici ce que cela a donné.

En septembre 2015, lors d'un séjour chez mes grands-parents, je suis mon cours de maniement d'armes. Tous les jours, je vois les trophées de chasse que grand-père a installés dans ses bâtiments de ferme et je rêve du moment où j'ajouterai le mien.

 

Cet automne, j'ai congé d'école en pleine période de chasse. Quelle chance, j'ai cinq jours devant moi. Chaque matin, dès six heures, je suis assis dans la cache située dans le boisé d'oncle Pierre. Bien installé avec le fusil à poudre noire emprunté de grand-papa, j'attends le gros mâle qui passera devant moi. Matin et soir, je suis là à attendre. Le premier jour, rien ne se montre. Le deuxième jour, je vois quatre chevreuils dont un gros mâle mais c'est trop loin. La troisième journée, j'en vois deux traverser le champ de maïs derrière le boisé mais c'est hors de portée. Selon les dires de grand-papa, pour être un bon chasseur, il ne faut pas lâcher. Et grand-mère qui veut recevoir la famille aux filets mignons de chevreuils mais il lui en manque et devra ajouter un filet de porc. Le quatrième matin, ayant à l'esprit le gros mâle que j'ai vu, confiant, je retourne dans mon repère. Vers huit heures, je vois approcher un chevreuil qui s'arrête derrière deux gros arbres. Après quelques instants, il avance de quelques pieds et je peux tirer. Il part comme une flèche mais je l'entends tomber plus loin. Je descends de ma cache et là je vois une tache blanche; c'est mon chevreuil. Ce n'est pas le gros mâle espéré mais je suis tellement content car à 14 ans c'est mon premier chevreuil.

 

Retourné à la ferme, je vais vite annoncer à grand-maman que j'ai les filets mignons qui lui manquent pour fêter en famille. Plus besoin de filet de porc. J'appelle ma mère en ville; je la sens un peu sceptique en entendant mon exploit. Devant mon enthousiasme, elle comprend que c'est vrai.

 

Que d'aventures, je vis sur la ferme de mes grands-parents.

Dernière mise à jour : 4 octobre 2016

Association des

Familles Messier inc.

© 2014, Association des Familles Messier, site créé par Réal et Réjean Messier à l'aide de Wix.com 

© 2014, Association des Familles Messier, Website created by Réal and Réjean Messier with Wix.com